Plusieurs possibilités sont offertes :

Plan de formation :

Il est mis en place par l’entreprise. Sa particularité est que le contenu est libre pour chaque entreprise. Lorsque la formation est inscrite sur le plan de formation, cela permet de prendre en charge au delà de la formation la rémunération du salarié mais aussi les frais inhérents à ses déplacements.

La demande de financement de la formation dans un plan de formation d’entreprise, doit être formulée auprès du service des ressources humaines ou du service formation. Des documents relatifs à la formation elle-même (programme, devis) peuvent alors être demandés.

Le congé individuel formation

L’avantage principal du CIF réside dans le fait que votre employeur doit conserver votre emploi durant tout le temps de la formation, cependant aucune obligation ne lui ait faite de vous proposer une promotion en accord avec l’objet de votre formation.

Le congé individuel de formation permet au salarié (qui en prend l’initiative) de suivre une formation de son choix lui permettant d’obtenir une qualification supérieure ou de changer de métier indépendamment de la taille de son entreprise ou de son contrat de travail.

La durée d’un congé CIF est de 12 mois à temps plein ou de 1 200 heures à temps partiel.
Cela s’adresse à tous les salariés du secteur privé quel que soit leur satut.

Si votre demande est acceptée, l’organisme financeur prendra en charge entre 80 % et 90 % de votre salaire (et jusqu’à 100 % si celui-ci est inférieur à deux fois le SMIC). Il peut aussi vous rembourser les frais de formation, de transport et d’hébergement, dans leur intégralité ou en partie, selon des règles qu’il a déterminé.
De son côté, votre employeur peut décider de financer (ou non) la rémunération et les frais restants.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du CIF ?

  • Si vous êtes en CDI, vous devez avoir exercé une activité salariée durant 24 mois, dont 12 dans l’entreprise qui vous emploie au moment de votre demande.
  • Si vous êtes en CDD, vous devez avoir travaillé pendant 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont au moins 4 au cours des 12 derniers mois.

Toutefois, certaines conditions peuvent être modifiées dans le cadre de votre convention collective ou d’accords dérogatoires négociés dans votre entreprise.

Y’a t’il des documents à produire ?

Vous devez transmettre à votre employeur une demande écrite d’autorisation d’absence (au moins 60 jours avant le début d’un stage de 6 mois, et au moins 120 jours pour un stage au delà).

Cette demande doit comporter les éléments suivants :

  • L’intitulé exact de la formation choisie
  • La date de début de la formation
  • Sa durée et son rythme
  • Le nom de l’organisme de formation

Votre employeur doit obligatoirement répondre à cette lettre de demande d’absence dans les 30 jours suivants l’envoi de la demande. S’il ne peut pas s’opposer à votre départ, il peut en demander un report pour des raisons d’organisation de l’activité au sein de l’entreprise.

Auprès de qui demander le financement ?

Vous devez adresser un dossier de demande de financement auprès de l’OPACIF (organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF) dont dépend votre entreprise. Vous devez joindre au dossier l’autorisation d’absence de l’employeur et une lettre de motivation.

Chaque organisme possède ses propres critères et surtout ses priorités (reconversion, acquisition d’une certification…) pour octroyer d’un CIF. Par exemple, les formations débouchant sur une qualification reconnue par un titre homologué, un diplôme ou une convention collective peuvent être considérées comme prioritaires.

Vous pouvez obtenir tous les renseignements nécessaires sur la procédure, les délais et les éléments à joindre au dossier (photocopies des bulletins de salaire, programme de formation…) sur Internet.

Conseil : Envoyer votre dossier au plus tard 3 mois avant le début de la formation.

Que faire en cas de refus ?

Dans le courrier qui vous est adressé par l’OPACIF ou le FONGECIF, le motif du rejet de votre dossier doit vous être indiqué. (Chaque organisme collecteur doit le faire, c’est obligatoire)

Dans le cas d’un refus, procéder de la manière suivante :

  • Vérifiez votre dossier au cas où des erreurs aient été commises
  • Puis, prenez contact avec un conseiller de l’OPCACIF ou FONGECIF pour avec des précisions sur le refus.
  • Le compte personnel de formation

    Vous êtes :

    • Salarié(e)
    • Demandeur(se) d’emploi
    • Travailleur(se) indépendant(e)
    • Personne handicapée accueillie dans un établissement ou service d’aide par le travail

    À compter du 1er janvier 2019, les heures inscrites sur votre compte personnel de formation et les heures acquises au titre du droit individuel à la formation au 31 décembre 2018, sont converties en euros à raison de 15 euros par heure (Décret n° 2018-1153 du 14 décembre 2018).

    Par exemple, si vous avez déclaré 120 heures de DIF, acquis chaque année 24 heures de CPF, et que vous n’avez pas mobilisé vos droits, vos droits convertis s’élèveront à : 120 heures + 96 heures = 3 240 euros.

    Attention toutefois, les droits correspondant à l’année 2018 (24 heures pour un salarié à temps plein qualifié) ne devraient être visibles sur votre compte qu’au printemps 2019.

    Votre demande prise en charge via votre CPF doit être réalisée en ligne sur moncompteactivite.gouv.fr

    Code CPF universel :

    Depuis le 1er janvier 2019, les listes de formation éligibles au CPF ont disparu.

    Tous les diplômes et titres enregistrés au RNCP et les certifications ou habilitations inscrites au Répertoire spécifique (ex. Inventaire) sont accessibles au CPF ainsi que d’autres types d’actions de formation ou d’accompagnement.

    La formation Andilcampus Chef de projet digital est donc éligible à la mobilisation de votre compte CPF :

    Chef de projet digital, code : à venir

     

    Retour vers les différents tarifs et financements